mercredi 27 juin 2007

Son Nom

Christophe Colomb ne s’est jamais appelé Colomb. Du moins en sa connaissance.
D’après les premiers documents de l’époque dignes de foi, l’Amiral portait le nom ibérique «COLOM». Il s’est toujours appelé «Cristofom Colom» jusqu'à la publication de la «Provisión» du 30 avril de 1492 où surgit pour la première fois «COLON», avec «n» au lieu de «m». Et c’est resté sous cette forme jusqu'à la mort du navigateur en 1506.Il s’agit d’une hispanisation du nom COLOM utilisé en Catalogne et au Portugal et tout à fait justifié puisque le mot provenait du latin «COLUMNA» qui dans les langues hispaniques ont donné aussi bien Colom que Colon.Et c’est seulement après la mort de l’Amiral que les Castillans orthographièrent «Colón», avec le 2ème «ó» accentué.


LE NOM COLOMBO

Selon le vénitien Fracanzano de Montalbodo, la première apparition du nom Colomb, alias Cristoforo Colombo, à son origine d’une traduction des textes en latin de Pietro Martire d’Anghiera qu’Angelo Trevisano, un traducteur et éditeur vénitien publiera en italien en 1504 sous le titre de
“Libretto di tutte le Navigationi di Re de Spagna”.
Angelo Trevasiano s’est inspiré d’une compilation de lettres intitulées «Décades» du milanais Pietro Martire d’Anghiera, chapelain des Rois catholiques qui, après la divulgation de la Bulle Papale du 3 mai 1493, aurait semble-t-il écrit à un comte milanais, lui communicant : « (…) il est arrivé des Antipodes occidentales un certain Christophom Colonus, homme ligure » - lettre CXXXII).

(Nota : mémorisez ces phrases : « un certain » et « homme ligure ».Nous en reparlerons plus loin)

Dans sa lancée commerciale, Trevasiano va tout d’abord substituer le nom Colon que Pietro d’Anghiera à latinisé par « COLONUS » (ce qui est admissible) par « COLOMBUS » ce qui est intolérable. D’autant plus qu’Anghiera persistera jusqu’à sa dernière épître datée de 1525 à donner à Colon le nom légitime castillan latinisé COLONUS !Il s’agit purement d’une transformation du nom original ibérique COLOM/COLON qu’Angelo Trevasiano “italianisera” de façon à rendre son livre plus attrayant au public italien.Il est à noter que, si l’on traduit le mot « colom » en l’italien cela donne effectivement « colombo ». Mais si on assimile le nom de famille « Colom » (qui provient du mot COLONNE) à celui de « Colombo » (qui provient du mot PIGEON) , cela représente un changement des origines de l’Amiral étant donné que les noms de famille COLOM et COLOMBO sont aussi différents que les noms O’CONNOR et O’BRIEN. Aussi, sa traduction représente une crasse erreur pour la classe professionnelle de traducteurs vu, qu’en règle générale, on peut traduire les prénoms mais jamais les noms de famille!Ne se contentant pas de changer seulement le nom de famille de l’Amiral, Trevasiano va également "dévoiler" son origine!! En effet, celui-ci n’est plus de la région de la Ligure mais plus précisément de l’Etat de Gênes : « (…) Cristoforo Colombus Zenoveze »! A partir de cette date (1504), il va se produire en Italie une avalanche de romans-fiction sur l’existence d’un navigateur appelé "Colombo" au goût du public italien, ainsi que des documents faussement attribués à sa plume et ce non plus pour des raisons commerciales mais d’escroquerie et d’intérêts politiques.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pierre Marthyr d'Anghierra dira de lui qu'il était "ligure" puis se ravisera quelques années plus tard en disant qu'il venait de "maiorque"!

Hilarant!

Afonso Pizarro a dit…

Pour ce qui est de Martire d'Anghiera, veuillez lire s.v.p:

"Liste des Documents Falsifiés".

Merci-a.pizarro

Anonyme a dit…

Merci d'avoir un blog interessant